Actualités

Home Actualités Questions et réponses

Questions les plus fréquentes concernant l'Ordre de Malte

1) Qu'est-ce que l'Ordre de Malte?
2) Pourquoi dit-on que c'est un ordre religieux?
3) S'agit-il d'un ordre militaire?
4) S'agit-il d'un ordre de chevalerie?
5) Quelles sont les œuvres de l'Ordre?
6) Comment l'Ordre est-il dirigé?
7) L'Ordre dispose-t-il d'une implantation internationale?
8) Combien de membres l'Ordre compte-t-il?
9) Quels pays ont bénéficié des principales missions humanitaires au cours des dernières années?
10) Comment devient-on membre de l'Ordre?
11) Comment devient-on bénévole?
12) Comment les actions diplomatiques de l'Ordre sont-elles menées?
13) Comment les activités de l'Ordre sont-elles financées?
14) Où se trouve le siège de l'Ordre?

 

1) Qu'est-ce que l'Ordre de Malte?

L'Ordre Souverain militaire et hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem de Rhodes et de Malte, plus connu sous le nom de l'Ordre Souverain de Malte, a une double nature. Fondé à Jérusalem vers 1048, c'est l'un des plus anciens ordres religieux catholiques.
L'Ordre a toujours été reconnu par les nations comme un sujet de droit international public.
La vocation de l'Ordre s'exprime par sa devise " Tuitio Fidei et Obsequium Pauperum ", défense de la foi et service des pauvres.


2) Pourquoi dit-on que c'est un ordre religieux?

L'Ordre vit le jour sous la forme d'une communauté monastique qui s'inspirait de St Jean le Baptiste. Créée par des marchands d'Amalfi vers 1050, cette communauté dirigeait un hospice destiné à accueillir et à soigner les pèlerins qui venaient en Terre Sainte. En 1113, elle fut officiellement reconnue comme un ordre religieux par le Pape Pascal II. Avant la perte de l'île de Malte en 1798, la plupart des chevaliers étaient des religieux ayant fait vœux de pauvreté, de chasteté et d'obéissance.
Aujourd'hui, si certains membres de l'Ordre sont des chevaliers profès (ayant prononcé les trois vœux) et d'autres ont fait promesse d'obéissance, la majorité des 12 500 chevaliers et dames de l'Ordre sont des laïcs. Bien que ces derniers n'aient pas prononcé de vœux religieux, ils cultivent les vertus chrétiennes en particulier la charité. Ils s'engagent à développer leur spiritualité au sein de l'Eglise et se consacrent au service de la Foi et à l'assistance des autres.


3) S'agit-il d'un ordre militaire?

L'Ordre fut contraint dès le 12 ème siècle de devenir militaire pour assurer la protection des pèlerins et des malades et plus tard, la défense des territoires chrétiens en Terre Sainte. L'Ordre cessa de remplir cette fonction après la perte de Malte en 1798. Aujourd'hui, il se consacre exclusivement aux activités humanitaires.


4) S'agit-il d'un ordre de chevalerie?

Traditionnellement, ses membres appartenaient à la chevalerie et à la noblesse du monde chrétien. Aujourd'hui, il demeure un ordre de chevalerie car il continue à défendre les valeurs qu'avaient la chevalerie et la noblesse. Ses membres ne sont plus seulement issus d'anciennes familles nobles, mais beaucoup d'entre eux sont admis pour leurs mérites éminents envers l'Eglise et l'Ordre.


5) Quelles sont les œuvres de l'Ordre?

L'Ordre de Malte intervient dans le domaine médico-social et humanitaire dans plus de 120 pays, son action étant relayée par les relations diplomatiques qu'il entretient actuellement avec 102 Etats. L'Ordre gère également des hôpitaux, des centres de soins, des hôpitaux de jour, des maisons pour personnes âgées et pour handicapés, des unités pour malades en phase terminale. Les bénévoles de l'Ordre de Malte assurent les premiers soins, les services sociaux et les opérations de secours d'urgence et d'aide humanitaire dans de nombreux pays. Malteser International, le corps international de secours de l’Ordre, intervient en première ligne dans les catastrophes naturelles ou les conflits armés, et assure la continuité des actions de secours sur place. Depuis plus de 50 ans, l'Ordre consacre une grande partie de ses efforts au traitement de la lèpre, une maladie affectant malheureusement encore de nombreuses régions du monde. Son action est coordonnée par le CIOMAL, Comité International de l'Ordre de Malte, également engagé dans le combat contre d'autres maladies et handicaps. De plus, le CIOMAL a mis en place des programmes d'aide aux mères et aux enfants atteints par le virus du Sida dans les pays du tiers-monde. L'Ordre est également actif aussi dans le domaine culturel.


6) Comment l'Ordre est-il dirigé?

La vie et les activités de l'Ordre de Malte sont régies par sa Charte constitutionnelle. À la tête de l'Ordre se trouve le 79e Prince et Grand Maître Frà Matthew Festing, élu à vie par le Conseil Complet d'Etat. Il préside le Souverain Conseil, qui est le Gouvernement de l'Ordre, dont les membres sont élus par le Chapitre Général de l'Ordre, le parlement de l'Ordre qui se réunit tous les cinq ans. Le Conseil du Gouvernement a un rôle consultatif auprès du Souverain Conseil sur les questions politiques, religieuses, médicales et internationales. La Cour des Comptes veille à la bonne exécution des budgets et contrôle l'ensemble des organismes de l'Ordre. Ces deux organismes sont eux aussi élus par le Chapitre Général. Les questions juridiques sont soumises aux tribunaux magistraux nommés par le Grand Maître et le Souverain Conseil.


7) L'Ordre dispose-t-il d'une implantation internationale?

Aujourd'hui, l'Ordre est présent dans 54 pays. Il compte 6 Grands Prieurés, 6 Sous-Prieurés et 47 Associations Nationales.


8) Combien de membres l'Ordre compte-t-il?

L'Ordre compte à ce jour un peu plus de 12 500 chevaliers et dames, répartis sur les cinq continents.


9) Quels pays ont bénéficié des principales missions humanitaires au cours des dernières années?

Les plus importantes ont eu lieu au Kosovo, en Macédoine, au Mozambique, au Salvador, en Inde, en Angola, au Zimbabwe, au Pérou, en Afghanistan, en Irak, en la Nouvelle-Orléans, au Pakistan, au Mexico.


10) Comment devient-on membre de l'Ordre?

On ne peut devenir membre que sur invitation. Seulement les personnes de haute moralité et chrétiennes pratiquantes, ayant acquis avec les années d'importants mérites vis-à-vis de l'Ordre Souverain, de ses institutions et de ses oeuvres, peuvent être admises. Le Grand Prieuré ou l'Association Nationale de compétence territoriale sont responsables des propositions d'admission.


11) Comment devient-on bénévole?

Les bénévoles sont toujours les bienvenus. Renseignez-vous auprès de l'Association nationale de votre pays. Reportez-vous à la rubrique " L'Ordre dans le monde " de notre site pour consulter la liste des organismes de l'Ordre dans les différents pays.


12) Comment les actions diplomatiques de l'Ordre sont-elles menées?

En tant que sujet de droit international public, l'Ordre entretient des relations diplomatiques bilatérales avec 102 pays par le truchement de ses ambassades. Il dispose également d'un siège d'observateur permanent auprès des Nations Unies, de la Commission Européenne et des principales organisations internationales. Grâce à ses relations diplomatiques, l'Ordre mène des actions appropriées et efficaces en cas de catastrophe naturelle ou de conflit armé. D'autre part, sa neutralité et son caractère apolitique lui permettent d'agir en qualité de médiateur lorsqu'un état demande son intervention pour régler un différend.


13) Comment les activités de l'Ordre sont-elles financées?

Elles sont essentiellement financées par ses membres. Les fonds proviennent également des dons et contributions des bienfaiteurs qui soutiennent les activités de l'Ordre. Les ressources nécessaires pour les hôpitaux et les diverses activités médicales sont généralement obtenues grâce à des accords passés avec les services sociaux et les organismes de santé locaux. Il en va de même pour les services d'intervention d'urgence. Dans les pays en voie de développement, les activités de l'Ordre peuvent être subventionnées par les gouvernements, la Commission Européenne ou d'autres organismes internationaux.


14) Où se trouve le siège de l'Ordre?

Après avoir quitté l'île de Malte, l'Ordre s'établit à Rome dès 1834. Ses deux implantations jouissant de l'exterritorialité sont le Palais Magistral situé au 68 de la Via Condotti, où résident le Grand Maître et le gouvernement de l'Ordre, et la Villa Magistrale sur l'Aventin qui abrite le Grand Prieuré de Rome et les ambassades de l'Ordre auprès du Saint- Siège et de la République italienne.

 

Début de page